10 janv. 2016

Captive Tome 1 : Les nuits de Shéhérazade.


Titre: Captive, Les nuits de Shéhérazade.  
Auteur: Renée Ahdieh
Edition: Hachette
Pages: 426


" Chaque soir, le jeune calife du Khorassan prend une nouvelle épouse; chaque matin, il la fait assassiner. Consciente du terrible sort qui l'attend, Shéhérazade se porte volontaire: elle est prête à tout pour venger les récentes épousées, et en particulier son amie d'enfance Shiva.

Chaque aube est une menace de mort mais la jeune fille échappe jour après jour à l'exécution en narrant des contes à rallonge au calife.

Chaque jour Shéhérazade tisse une stratégie pour tuer celui qui est désormais son époux. Mais ce qui se trame aussi, c'est l'amour qu'elle se met peu à peu à éprouver pour lui..."

Ah la la, premier roman pour l'année 2016 et déjà un coup de coeur. Je pèse mes mots avant de les coucher sur papier, car, croyez-moi, je vais certainement en parler avec passion.

Fermez les yeux - oui, après avoir lu, c'est plus pratique ^^ - vous êtes sur une terrasse du plus somptueux palais du Khorassan, à l'horizon les derniers rayons chauds et dorés du soleil couchant, ils caressent votre peau dans un adieu, se bat quelques minutes avec le bleu profond de la nuit. Vous vous penchez pour regarder dans le jardin suspendu et vous voyez les fleurs du lilas se bercer au vent, qui décide ensuite de danser avec les roses. Il remonte vers vous et vous apporte les odeurs d'épices du marché. Un frisson vous parcourt le corps et vous vous emmitouflez dans les somptueux tissus d'Orient, si vifs, si colorés, sentant délicieusement bon le jasmin... et vous réalisez que c'est votre dernier jour d’existence.
Oui, je suis cruelle mais dite vous que là, vous êtes exactement dans la peau de Shéhérazade.
Ce dépaysement fut parfait, moi qui suis habitué au pays nordique, gris, pluvieux. Il vous transporte avec légèreté, les mots ne sont pas pesants, les descriptions ne tirent pas en longueur. Vous plongez avec douceur dans cet Orient glorieux d'antan. 

L'auteur a le même don que Shéhérazade pour vous raconter une histoire. Trois pages pour le prologue, trois pages qui vous feront passer une nuit blanche - tout dépend de l'heure où vous le lisez, bien sûr -, à toujours vouloir la suite. 
Dans ce prologue, la genèse est mise en place. On y découvre un jeune calife qui voit sa vie basculer, qui hérite d'une malédiction. Le mérite-t-il?
Plusieurs épouses tuées plus tard, nous retrouvons notre Khalid Ibn al-Rashid plus sombre que jamais, plus insondable, qui cache sa culpabilité et son secret dernière une apparence de marbre, et sa nouvelle épouse Shéhérazade tel un vent chaud du désert qui annonce une tempête, bien décidé a venger les anciennes épouses et sa meilleure amie.
Moi qui bloque toujours avec les personnages féminins, je l'ai beaucoup apprécié. Forte de caractère, lucide, courageuse, inventive, aimante, avec des défauts. Elle réécrira sa destinée.

Mais quand l'amour décide de tout compliquer...

Renée Ahdieh a su s'approprier avec raffinement et originalité ce conte ancien. Elle nous offre du romantisme, de la culture, de la magie ancienne, une intrigue qui se tient et une fin...
Je la déteste...
Tel le calife, je vais devoir la laisser sauve pour connaitre la suite.

Je pense, je dis bien je pense, que l'on voit que j'ai craqué pour ce roman. Non?

Allez, Zoouuuu, lisez-le accompagné d'un bon thé a la cardamone et vous serez emporté dans le désert de l'Orient.
Et surtout, partagez-moi vos impressions.
Des bisous tout chauds et dorés.

4 commentaires :

  1. Effectivement ma Sofie, on voit que tu as craqué pour ce roman ! Et comme je te comprends suite à la lecture de ton article !

    Je t'avais écouté aveuglement (rien que ça oui) pour l'ajouter à ma wishlist lorsque tu m'as dis qu'il me le fallait (bon j'avais lu le résumé quand même oui quand même haha) mais suite à cette chronique... Il me le faut et vite !

    Tu en parles avec une telle passion, une telle douceur que je me demande qui tu n'arriverais pas à convaincre ?

    J'ai toujours aimé les contes de Shéhérazade, petite je regardais le dessin animé et je ne voulais louper aucun épisode, et maintenant plus grande, j'ai juste besoin de lire ce livre ! Je m'y voyais déjà avec ta petite introduction ! (Bon le "c'est votre dernier jour d’existence" fait vite redescendre sur terre mais je ne t'en veux pas !)

    Je vais devoir prendre mon mal en patience, j'ai une liste de livre à acheter à la fin du mois et je dois m'y tenir mais dès que possible, celui-là trouvera une nouvelle maman :p

    Une dernière petite chose, je ressens, à travers tes mots, une passion, un peps, une énergie retrouvé pour ton blog et j'adore ça, surtout ne change rien !

    Merci pour cet avis doux et franc ma Sofie <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ma Lucille, comme ton avis était important et je te remercie pour ton jugement, pour tes compliments, ça me fait chaud au coeur. Je suis heureuse de voir qu'écrire en toute simplicité apporte beaucoup à mon avis et que j'arrive à transmettre mes pensées, d'avoir pu t'emporter là où je le voulais.
      Je me sens plus courageuse à tenir mon petit challenge d'écrire une chronique par semaine et je sais que ça va me faire du bien.
      Merci d'être là ma Lucille <3

      Supprimer
    2. Je me suis fait une joie de te le donner, et je crois que tu le sais ^^

      Tout à fait, il n'y a rien à ajouter et rien a enlever selon moi, reste simplement celle que tu es le reste se fait de lui-même ;)

      J'ai déjà une folle impatience de lire tes prochaine chronique et de voyager au travers de tes mots et tes photos !

      Je répondrais présente à chaque appels ;)

      Je te fais de gros bisous ma Sofie <3

      Supprimer
  2. Ce livre me tente vraiment beaucoup beaucoup ! Merci pour cette critique qui me donne encore plus envie de me le procurer ! =)

    RépondreSupprimer