18 juin 2015

Prime Time.


Titre: Prime Time 
Auteur: Jay Martel
Edition: Super 8 éditions
Pages: 480


"Bienvenue chez Galaxy Entertainment! Vous ne le savez évidemment pas, mais la Terre est depuis longtemps le théâtre de l'un des programmes de télé-réalité les plus populaires de la galaxie. Partout dans le cosmos, on se régale des mésaventures des Terriens, ces êtres primitifs et arrogants qui, à force de guerres, de pollution et de décisions irrationnelles, s'approchent chaque année un peu plus de l'autodestruction.

Sauf que les spectateurs commencent à se lasser. L'audience est en Berne, ces derniers temps. À tel point que les producteurs ont décidé d'arrêter les frais. Désireux de finir en beauté, Ils nous ont concocté un dernier épisode de folie: la fin du monde, rien de moins. Et c'est pour dans trois semaines. Ta-da!

Dès lors, les données du problème sont claires: un homme, un seul, peut encore faire remonter l'audience et sauver la planète. Nom? Perry Bunt. Age?  Parlons d'autre chose. Signe particulier? N'a rien demandé à personne.

On est mal barrés."

Je pense que c'est largement l'occasion de dire que se livre est un véritable OVNI. Il attira mon regard dans le rayon de ma librairie par ses couleurs vives - non, mais voyez ce bleu contrasté de jaune! - tel une mouche...mouche? Je les vois d'un autre œil depuis ce bouquin. 
Ensuite le résumé, beaucoup nous installent dans l'histoire, mais celui à une particularité en plus, il accroche!! - Point fort chez les éditions Super 8! -. Il nous livre avec justesse les ingrédients de l'histoire: des Martiens, des humains, du sarcasme et une bonne dose de "on ne prends rien au sérieux". J'adore!

Tu ne supportes pas les télé-réalités? Tu ne supportes pas la crétinerie mondiale? Tu ne supportes pas les mouches? Tu crois aux extra-terrestres? Tu crois aux complots? Ne lis pas ce livre, tu n'en ressortiras pas indemne! Tu ne crois pas aux deux derniers points? Lis ce livre, mais tu n'en ressortiras pas indemne. Mouahaha.
Jay Martel a su piocher dans toutes les imbécillités de ce monde pour en faire un roman drolissime, loufoque, mais avec un fond rempli de bon sens.

Cet auteur manipule aussi très bien ce que j'appelle "les montagnes russes émotionnelles". Dès que l'on arrive à un point révélateur de l'histoire, il rechamboule tout pour nous mener encore plus haut, encore plus loin. Et cela, plusieurs fois dans le livre. Comme les montagnes russes, nous avons les frissons, les rires, les cris et pour certains le tournant de trop. Pour moi, il n'y a eu aucun problème, j'ai l'estomac bien accroché.

Perry Bunt est enfin le héros qui n'a rien pour lui, l'humain normal en somme. Calvitie, légère bedaine, situation navrante, armé seulement d'humour et doté d'un instinct de survie à toute épreuve. On ne peut que s'attacher à lui et puis qu'aurait-on fait dans sa situation? Remercier le à la fin du roman.

Voilà pour moi, Prime Time est une parfaite mixture galactique faisant des clins d’œil à The Truman Show, Men In Black et puis NOUS, pauvres humains que nous sommes. 

Foncez lire ce bouquin et vous comprendrez...
Mince, une mouche me fixe!

À bientôt les Terriens

2 commentaires :

  1. J'adore ce que fait Super 8 éditions et ton avis me donne envie de me tourner vers ce titre-ci !

    RépondreSupprimer
  2. Hello Ollie, l'autre roman de super 8 que j'ai lu c'est le monde caché d'acton house, que j'ai adoré aussi.
    Tu as lu quoi toi?
    Contente que mon avis t'ai insité :) Tu m'en diras des news.

    RépondreSupprimer