29 mai 2017

Ces auteurs qui m'ont transportée.


Hello les Suricates.
Qu'est-ce que c'est? Bien vu, l'article mensuel avec Lucille. Et pour ce mois-ci, nous allons parler auteurs. Ceux qui nous ont transportés, qui ont changé quelques choses en nous, qui nous ont - peut-on le dire? - fait grandir. Bref, ces auteurs dont on n'oubliera pas la plume si facilement.

Pour nous décider, nous nous sommes limitées à quatre - comme d'habitude -. Et pas de J.K.Rowling, ce serait trop évident. Je suis de la génération à avoir grandi avec Harry Potter et d'avoir, chaque année, sillonnée les couloirs de Poudlard.
Non, d'autres ont fait chavirer mon coeur et mon imagination.

Petite, j'étais une enfant discrète, limite à me fondre dans le décor - ça n'a pas beaucoup changé -. Silencieuse, mais observatrice. Je m'amusais à répertorier les mimiques de mes proches, à reconnaître leur sourire, à découvrir quand ils mentaient, quand ils cachaient leur colère. À inventer ou deviner toute une histoire derrière une égratignure, pourquoi ils possédaient tel objet... Bref, je m'emmerdais.
Et un jour, j'ai découvert un personnage né sous la plume d'Arthur Conan Doyle. Sherlock Holmes. Cet homme au sens de l'observation aiguisé qui déduit tout avec simplicité et nous emmène dans ses enquêtes hautes en couleur. Au-delà de me retrouver dans ses romans - n'imaginez pas que je suis comme Sherlock, non, j'aime seulement observer -, j'ai été bluffé par "les scénarios" de génies de Conan Doyle. De plus, vous y trouverez une plume très compréhensible et moderne pour l'époque.
Et même après avoir lu le canon holmésien en entier et connaissant les enquêtes, j'aime toujours replonger dans cet univers et me laisse encore surprendre par certaines d'entre elles.
Par contre depuis, à force d'exercices - et j'ai pas mal de personnes qui peuvent en témoigner -, je devine très souvent la fin des films, des séries, des livres. Mais ça va, je fais avec, haha.

Allons vers un autre genre, la romance. Avec une auteure/autrice comme vous voulez - incontournable, Jane Austen. Cette femme m'a émue, m'a fait rire, m'a fait tomber amoureuse - et plusieurs fois, haha -. Ici aussi, je me suis retrouvée dans certaines de ses héroïnes. Tantôt calme et posée comme Elinor dans Raison et sentiments, tantôt déterminée pour mes idées comme Elisabeth dans Orgueil et préjugés, tantôt prenant mon mal en patience comme Anne dans Persuasion. Les romans sont peut-être "mielleux" mais ils cachent bien des messages sur la position des femmes, sur l'hypocrisie de la société et bien d'autres. Malgré l'époque d'où ils viennent, certains restent encore d'actualité. Jane Austen, à travers ses romans - et je n'ai pas tout lu -, a forgé une part de la jeune femme romantique que je suis - mais pas naïve au sujet de l'amour -. Et pour cela, c'est une auteure/autrice que je ne peux oublier.

Il est plus délicat de vous expliquer le choix de cette auteure/autrice, car c'est la fusion de beaucoup de choses de ma personnalité, de mes goûts, mais je vais essayer. J'aime énormément l'Histoire, donc des romans avec des faits historiques m'attirent toujours. Je suis une jeune femme indépendante et débrouillarde mais romantique. J'adore les légendes. J'adore voyager. Et dans mes destinations favorites, je suis une inconditionnelle amoureuse de L'Écosse. Vous voyez où je veux en venir? Vous faites une mixture de tout ceci et apparaît la saga de Diana Gabaldon, "Le chardon et le tartan". Et n'y voyait pas un choix de mode, si vous me voyez quand j'en parle, vous verrez que c'est plus profond. Je fuis même la plupart des discussions qui n'ont pas de sens à son propos. 
Pour ma part, je suis transportée par cette femme "forte" - rare personnage féminin que j'apprécie -, son bel Highlander, ces magnifiques coins d'Écosse, ces clins d’œil à l'Histoire, transportée par tous les sentiments qui y passent. Loin des histoires faciles où tout coule de source - bien au contraire, il faut s'accrocher parfois -. Diana Gabaldon arrive avec brio à me faire voyager et dans le temps et sur les routes. Et je l'apprécie énormément pour ça.

Et la dernière est beaucoup plus récente. Elle a réussi à sortir de ces schémas répétitifs de la littérature, elle a créé un univers unique, elle m'a fait rire, adoré ses personnages, elle a une plume simple mais détaillée, juste. Énorme coup de coeur pour Christelle Dabos. Autre personnage féminin que j'apprécie beaucoup, Ophélie, que tout le monde juge trop vite et à tort. J'attends avec impatience qu'on soit le premier juin pour reprendre l'aventure avec elle. Retrouver Thorn, Archibald et les autres que l'auteure/autrice réussie à rendre unique et atypique.

Voici donc les auteurs qui m'ont marquée le plus, il m'était difficile de choisir, car je ne pars pas du fait que c'est l'auteur lui-même, mais un ou plusieurs romans de lui qui m'ont profondément touchée. Je n'ai pas toujours tout lu et tout acheté - par exemple avec Jane Austen, ou même J.K.Rowling -, j'y vais à l’instinct. Et puis un roman n'en est pas un autre, même s'il vient du même auteur.
J'en ai d'autres aussi comme Saint-Exupéry et son Petit prince ou Claude Ponti quand j'étais enfant ou même certaines histoires de Roald Dahl qui auront marqué à jamais ma vie de lectrice.

Et vous, avez-vous des auteurs à travers leurs romans qui vous auront profondément touché, transporté?
Je suis curieuse, dites-moi tout.
Des bisous froids - avec cette chaleur, ça fait du bien -.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire