24 avr. 2016

Eros Automaton


Titre: Eros Automaton.  
Auteur: Clémence Godefroy.
Édition: Du Chat Noir.
Pages: 284.


"Quand le Palais des Expositions de Parisore accueille le Salon Galien d'Automatie, c'est toute la capitale qui vit à l'heure des automates, quitte à chambouler quelques destins au passage.
Un attentat en plein concours de modélisation met l'inspecteur Balthazar Bouquet sur la piste d'une mystérieuse organisation pro-humaine alors même que sa soeur Adélaïde devient une célébrité dans le monde de l'automatie. Quant à Agathe Lepique, couturière timide et amie de toujours des Bouquet, elle voit sa vie transformée lorsqu'elle est embauchée dans l'atelier d'Edgar Weyland, un ingénieur de génie aussi énigmatique de séduisant. Son projet: créer la femme parfaite pour jouer le premier rôle dans un opéra romantique...
Des salles de bal étincelantes aux bas-fonds de la ville, Balthazar et Agathe vont découvrir à leurs dépens que l'amour, la vengeance et la haine ne sont pas réservés qu'aux êtes de chair et de sang."

Me voici pour une nouvelle chronique les Suricates !
Je vais vous parler de ce livre qui m'a été envoyé par la maison d'édition du Chat Noir - Qui recèle tellement de pépites, je bave devant "Le carnaval aux corbeaux", prochain achat Sofie, patience ^^ -. Qu'est-ce que je jubile quand on me propose de découvrir un livre totalement inconnu et qui devient une superbe lecture par la suite. Aviez-vous remarqué que je ne chroniquais jamais des livres que je n'aimais pas ? - Bon en même temps ça arrive rarement et oui, je suis un bisounours -. Et pour celui-ci, ça n'a pas raté. À mon tour de vous donner envie 

Une sensation agréable m'a surprise dès les premières pages, c'est avec fluidité que nous rentrons dans le vif du sujet : des personnages intéressants, des automates, un attentat, du mystère et nous voilà partis pour l'aventure ! Et dire que je bavais il y a peu devant la couverture sobre mais élégante, douce, qui attire l’œil ...quoi ça fait deux heures que je suis le nez dans le bouquin ?? Eh bien! Qu'est-ce que je disais ? PRE-NANT dès le début.

Il y a beaucoup de choses très intéressantes dans la plume de Clémence Godefroy. Par exemple, se rendre compte que les automates dépeints sont le clin d’œil de nos robots à l'intelligence artificielle, de nos nouvelles technologies et donnent à réfléchir à la fin du roman.
Ainsi que les modifications faites à l'univers que nous connaissons grâce aux quelques changements apportés aux noms des villes, des pays. Cela donnait une impression d'univers parallèle - c'est amusant -.

L'écriture est très fluide, très rapide. Dans le récit, nous n'allons pas par quatre chemins sans perdre pour autant son attrait et ça m'allait très bien. Je ne sais pas comment l'auteur s'y prend, mais ça n'a absolument pas gâché l'histoire. Elle sait de quoi elle parle, où elle nous emmène et il n'y a plus qu'à suivre, qu'à s'imaginer

Balthazar et Agathe sont le centre de tout une flopée de personnages. En plus d'avoir deux points de vues dans cette histoire, ils nous placent des fils conducteurs avec les autres, nous les fait découvrir. Et nous mènent ainsi au centre de l'intrigue. J'ai beaucoup aimé changer de style entre les deux, ça amène une dynamique je trouve. Avec Balthazar, nous menons l’enquête, nous cherchons les indices, c'est plus centré, droit. Agathe, elle, apporte de la douceur et du romantisme, elle nous fait découvrir, en même temps qu'elle, un univers nouveau. 

J'ai soupçonné un détail important assez rapidement mais vu que ça m'arrive souvent - Sherlock en herbe, que voulez-vous - cela n'a rien enlevé au plaisir de ma lecture, bien au contraire, j'étais avide de connaitre la solution apportée. Du coup, à la fin du roman, j'ai souri...satisfaite. ^^

Suite à cette très agréable lecture, être de nouveau plongé dans un univers décrit parfaitement et suivre de nouveau Agathe et Balthazar me tente fortement. Il n'y a plus qu'à croiser les doigts ^^.
Mais avant...
À votre tour les Suricates, faites leur connaissance et plongez au coeur du monde que Clémence Godefroy monte tel le mécanisme complexe et précis d'un automate.

À très vite. <3

2 commentaires :

  1. Argggh! J'avais rédigé un commentaire d'un kilometre, et j'ai tout perdu! >.< maudit téléphone!
    J'attendais avec impatience ton avis car ce livre fait partie de mes repérages du chat noir! Je fais confiance à ton jugement! Merci pour ce partage! Bisouuus ma jolie! ❤️

    RépondreSupprimer
  2. Je veux ce livre depuis que je l'ai vu chez toi et que j'en ai lu le résumé, mais suite à ta chronique : il FAUT que je lise ce livre :p

    Faut que je gagne au loto ça deviens plus possible :p

    Merci pour cette chronique ma Sofie qui retranscrit toujours avec justesse et douceur ce que renferme les livres qui nous sont encore inconnu ^^

    De gros bisous <3

    RépondreSupprimer