2 mars 2015

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire. (Intégrale)


Titre: Les désastreuses aventures 
des orphelins Baudelaire.
Auteur: Lemony Snicket.
Edition: Nathan (Spécial intégrale).
Pages: 670


" 3 orphelins miséreux - 1 héritage fabuleux
1 ancien tuteur calamiteux - 1 village de peureux
1 médecin peu scrupuleux - des documents précieux. "

D'accord, d'accord, il y a de grandes chances que vous connaissez déjà l'histoire dramatique des Baudelaire. Grand classique de la jeunesse mais - puis-je le dire? - un peu oublié - Harry Potter les battra tous -. Mais si tu es comme moi, vachement en retard sur cette série, je t'invite illico à te rendre chez ton libraire réparer cette erreur. 
En fait, je connaissais ces romans mais mon petit péché mignon de posséder des objets-livres m'a mise en retard.
*Pour la petite histoire, la dernière édition ne me plaisait vraiment pas et la première était vraiment difficile à avoir (13 bouquins éparpillés dans la vente quand même!). Jusqu'au jour où, flânant dans ma librairie favorite, je découvre qu'ils avaient ressorti des intégrales (soit) mais avec de magnifiques couvertures (reprenant la première édition). Bref.  
Il y a donc 5 intégrales. Reprenant les 13 romans.

"Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire" est un véritable puzzle, un incroyable jeu de piste. On a l'impression qu'à chaque fin d'une aventure, on s'est enfoncé plus profondément dans les problèmes
Euh, attends, je ne vous "vends" pas très bien le livre me diriez-vous. En fait, voilà une première particularité, l'auteur lui-même nous conseille à chaque instant de refermer ce livre et il n'a pas tort. Cela s'appelle "Les désastreuses aventures...", on s'attendait à quoi?
Mais il n'y a rien à faire, on veut toujours savoir la suite! - Tant mieux, il a réussi son travail -. Nous vivrons donc les mésaventures avec eux.

J'ai beaucoup apprécié la plume de l'auteur, elle est totalement unique parmi toutes mes lectures. C'est à la fois en désordre et ordonné, il nous donne l'impression part moment de tourner autour du pot et puis pouf! Tout à son importance. Il est très ingénieux aussi pour nous rappeler des mots oubliés/plus compliqués - ex: triptyque -. Mais ce que j'ai le plus adoré, c'est sa liberté d'écriture, il a quand même écrit le mot "jamais" durant 3 pages, pour ne donner qu'un exemple. Et puis tous ces petits détails - 13 chapitres pour 13 romans - sauf le dernier, 14 -, des indices cachés dans les illustrations concernant la mésaventure suivante, des clins d’œil - une pour Edgar Poe par exemple -. 
Voilà pour le côté écriture du livre.

Je m'avance peut-être sur mon impression du roman - je ne suis qu'à la dixième mésaventure - mais je fais confiance en mon jugement. Comme vous pouvez vous en douter, j'a-do-re cette série! Il est vrai que les 3 premiers tomes sont répétitifs, mais cela ne m'a pas dérangé - Sofie et sa grande compréhension -, c'est très rapide à lire et puis il faut se concentrer sur des détails qui nous semblent importants pour les histoires futures que ça s'oublie. 
Quant aux Orphelins Baudelaire, ils sont si débrouillards, si courageux et si unis qu'on ne peut même pas avoir de la peine pour eux. On a confiance en eux, on les admire pour leur ténacité et on leur souhaite que chacune de leur mésaventure soit un peu plus douce que la précédente - Jusqu'ici je peux toujours courir -.
J'ai hâte de lire la suite!

Et toi? Ton impression? Je serais heureuse d'en discuter avec toi.
À bientôt. 

1 commentaire :