26 mars 2016

Année Nouvelle.



Titre: Année Nouvelles. 
Auteur: Émilie Ansciaux et Geoffrey Claustriaux.
Édition: Livr's éditions.
Pages: 260.


"Tous les genres sont abordés dans ce recueil de textes courts, du dialogue au suspense, du romantique à l'effroi en passant par l'humour et le fantastique.
Deux points communs: La ville de Mons et l'originalité des récits. Quatorze raisons de succomber aux univers très différents et pourtant complémentaires de ces deux auteurs à la plume aiguisée.
De la Gare de Mons pour un rendez-vous manqué à la malédiction d'une gitane au conséquences terribles, vous ne sortirez pas indemne de ces lectures."


Vous ne sortirez pas indemne de ces lectures. Ces mots ont pris tout leurs sens à la fin de celles-ci. Pendant plusieurs jours des brides de ces nouvelles me revenaient en mémoire. Comme un flash, un rappel, je me les ressassais, dérangeant ma tranquillité avec toutes sortes de questionnements qu'elles m'ont apportés. 
Les mots pour vous exprimer la sensation de cette lecture me sont apparues subitement un jour. Un matin. Au réveil. Subissant la même démangeaison mentale. 
Année nouvelle vous donnera le sentiment d'avoir rêvé ces petites histoires, il vous sera difficile de distinguer l’irréel du réel, car nous sommes souvent à un cheveu entre les deux. 

Comme vous avez pu le voir, ce roman se partage deux auteurs. Tous les deux avec leur univers propre, mais avec un point commun: Mons! Ville médiéval, historique, vivante, qui cache bien des histoires insolites et qui donne possibilité de tant d'autres. Et c'est ce dernier point qui fut travaillé avec brio. Toutes les histoires ont cette ville en commun de par un lieu, une légende, un fait historique, un personnage. Ni entre les deux auteurs, ni leur propre plume ne font de ces histoires un roman redondant. Ils se sont parfois même éloignés de leur propre zone de confort créant ainsi des récits innovants, pour notre plus grand plaisir. 
C'est d'ailleurs un fait intéressant d'avoir ainsi quatorze textes. - J'entends bien qu'il y a 12 mois plus 2 bonus, ils n'ont pas créer un nouveau calendrier, non, du moins pas encore :D -  Nous les découvrons ainsi sur bien des facettes. Et cette petite note personnelle à chaque fin de récit nous rapproche d'eux.

Mais parlons un peu des histoires, tantôt tristes, tantôt effrayantes, inquiétantes, drôles...Il est certain que vous allez en préférer plus que d'autres. La mienne est celle du mois de juin, écrite par Émilie Ansciaux: Margot et le Furet. - Les autres sont super aussi, on s'entend - Qui fût pour moi une lecture innovante et très intéressante. 
Toutes sont écrites avec une plume différente du texte précédent, vous en avez pour tous les goûts. Mais leur écriture est claire et fluide à chaque fois. 
Ils vous transportent rapidement dans leurs univers, placent le suspense où il faut, la frayeur au bon endroit, le rire au moment opportun,...
En terme imagé, ces nouvelles sont un milk-shake d'émotions. 
Le fait qu'elles soient découpées par mois, il ne tient qu'à vous d'en lire une en rapport avec celui-ci ou de lire le bouquin d'une traite. Pour ma part, je n'ai pas pu m'en empêcher, ce fut bouclé en quelques jours. :D

Reste un point qui m'intrigue et que je tiens à échanger avec vous les Suricates. Mons est ma ville, les endroits décrits - avec justesse - ne me sont pas inconnus, il m'était donc facile de me transporter. Ainsi que certains sujet repris. Voir Mons d'un autre angle m'a enchanté.
Mais quand sera-t-il de toi, Suricate inconnu? J'aimerais connaître ton point de vue. Quelles sensations vivras-tu en découvrant Mons à travers ces lignes?

J'ai vraiment plaisir à vous présenter ce roman. Premièrement pour vous faire découvrir deux bons auteurs Belges - Belge, comme moi -. Deuxièmement pour vous transporter dans cette magnifique petite ville - là où j'habite -. Et troisièmement de vous parler de cette nouvelle maison d'édition Livr's, née au même endroit avec qui je suis partenaire. Elle recèle de vraies pépites livresques. Il n'y a plus qu'à se les procurer.
Merci à elle pour l'envoi de celle-ci! <3

On se retrouve pour un prochain billet.
D'ici là portez-vous bien et je vous souhaite plein de bonnes lectures.
Des bisous Montois.

2 commentaires :

  1. Aaaah j'avais hâte de lire cette chronique après la visite que tu m'as fais de ta -très belle- ville !

    Et je ne suis pas déçue de tes mots qui me donnent qu'une envie me jeter dessus pour visiter de nouveau Mons ! ^^

    En plus comme tu me parlais de certaines nouvelles suivant les endroits que l'on visitait du coup je veuuuux !

    Je veux lire ça, je veux voyager et je veux revivre notre petite journée ! ;_;

    Merci pour cette belle chronique ma Sofie tout en justesse et tout en finesse !

    De gros bisous <3

    RépondreSupprimer
  2. Mooonnnh j'ai cru que j'avais répondu...
    désolé du retard du coup.
    Merci :D j'ai eu quelques pensées pour toi en la rédigeant, essayant de me rappeler comment je t'ai fais ressentir tout ça en t'en parlent.
    Je suis contente que tu t'es bien plu en venant me voir :) :) .
    Des gros bisous en retour.

    RépondreSupprimer